Retour à la liste

Actualité

lundi 22 mai 2017

Découvrez le 360 RSE d’avril 2017

Création de valeur et RSE sont-elles intimement liées ?

Nous avons déjà évoqué dans un précédent 360 RSE le concept de congruence qui émerge en matière de responsabilité sociale et environnementale : ne pas éloigner les priorités retenues de l’activité de  l’entreprise pour ne pas créer d’incompréhension aux yeux des parties prenantes.

Alors que la RSE est désormais installée dans le cycle de vie des organisations –de gré ou de force par un certain nombre de contraintes juridiques-, le concept émergent depuis quelques mois est celui de la création de valeur induite. Source de démonstration, de nombreux reportings intégrés paraissent, qui montrent une corrélation entre les rapports moraux et financiers et les démarches de développement durable, après les avoir longtemps juxtaposés.

Les entreprises vont au-delà du fameux ROI qui a longtemps primé en amont des démarches initiées : il fallait –et il faut toujours !- faire la démonstration de la rentabilité à venir d’une initiative avant de la lancer.

Avec la création de valeur, on peut objectiver l’intérêt d’une démarche RSE dans l’empreinte avec les parties prenantes de l’entreprise, la relation avec les territoires, des offres différenciées et une meilleure fidélisation, le capital marque employeur, la diminution des risques, entre autres. Si tout n’est pas RSE, la RSE peut se retrouver dans de nombreux items du quotidien de chaque organisation. C’est bien là la normalisation du développement durable avec son paramètre économique équilibré avec le social et l’environnement.

Téléchargez le 360 RSE

Bonne lecture  !

bruce-roch

Bruce ROCH, Directeur RSE

0a6cc632abc0b1eda5ff7985e19ea525eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee