Retour à la liste

Actualité

mardi 13 novembre 2018

Découvrez le 360 RSE octobre 2018 !

« Si nous ne changeons pas d’orientation d’ici 2020, nous risquons (…) des conséquences désastreuses pour les humains et les systèmes naturels qui nous soutiennent »

C’est avec ces mots alarmistes que le Secrétaire Général de l’ONU, Antonio Gutteres, s’est exprimé à propos du réchauffement climatique voilà quelques semaines. En d’autres termes, les comportements ne changent pas aussi vite qu’ils le devraient, vu au niveau des Etats, des individus et des organisations… On ne pourra pas dire qu’on ne l’a pas vu venir, ni eu le temps de s’adapter : le changement se fait sur un temps long quand tout le monde est d’accord, mais malheureusement encore plus long quand il y a des climato sceptiques. J’arrêterai là mon discours militant et reprends ma casquette professionnelle.

Alors oui les individus ont changé -pas partout- et les entreprises ont pris conscience qu’elles avaient un rôle à jouer. En France notamment, de beaux efforts sont réalisés pour inverser les tendances pessimistes. Quelques bémols cependant de ne pas cerner toutes les conséquences des mutations actuelles. Prenons l’exemple de la digitalisation des entreprises. Moins de papiers, plus de flux de data, cela ne veut pas dire moins de CO2 émis (il y a 2g de carbone par mail envoyé!), sans parler de l’externalisation des émissions aux data centers dans des pays tiers… bref déporter le risque ou le sortir de son scope de responsabilité. Vous l’aurez compris, nous pouvons tous agir au niveau personnel comme au niveau de nos organisations, mais seule une vision d’ensemble peut prévaloir pour que le changement positif soit effectif.

Téléchargez le 360 RSE

Bonne lecture !

Bruce Roch, Directeur RSE

PS :  Un grand merci aux 14 000 personnes qui ont participé à notre enquête RSE le mois dernier ! Nous en partagerons les résultats début 2019, toujours dans une logique de dialogue avec nos parties prenantes.

 

justo Praesent pulvinar id, eleifend facilisis Curabitur