Retour à la liste

Actualité

mardi 12 avril 2016

Interview de Jean-Philippe Courtois, cofondateur de Live for Good

JP CourtoisLive for Good a pour mission de réaliser le potentiel de jeunes hors parcours traditionnels par l’entrepreneuriat social et l’innovation numérique. Son co-fondateur,  Jean-Philippe Courtois, président de Microsoft Internationala la « conviction que l’entrepreneuriat social peut réellement contribuer à façonner un monde meilleur. Aujourd’hui encore, un important vivier de jeunes talents n’y a pas accès. » Live for Good, souhaite donc tout mettre en œuvre pour réunir ces deux univers !

En accompagnant les jeunes les plus éloignés de l’entrepreneuriat social, Live for Good, prochainement partenaire de la Fondation Groupe Adecco  contribue à la résolution des défis actuels et futurs de notre société.  Explications en trois questions …

Fondation Groupe Adecco : « Pourquoi Live for Good ? »

Jean-Philippe Courtois : « C’est une conviction forte, née d’un paradoxe : il n’y a jamais eu autant de gâchis de compétences avec un chômage des jeunes si élevé et, parallèlement, ces jeunes sont au cœur de 3 grandes formes de transformation :

  •  ils veulent donner un sens à leur vie,
  • ils adhèrent à la dynamique de l’économie sociale et solidaire et l’hybridation des business models,
  • ils sont digital natives, tandis que le numérique recompose tous les domaines, mais pas encore le social…

Live for Good propose de réconcilier et réaliser les projets de jeunes hors parcours traditionnels -qu’ils soient issus de quartiers sensibles, qu’ils soient handicapés, d’une famille de réfugiés, en décrochage scolaire ou bien d’autres cas- et d’accomplir leur potentiel par l’entrepreneuriat social & le numérique. »

 Fondation Groupe Adecco : « Quelles sont les étapes à venir pour Live for Good ? »

Jean-Philippe Courtois : « Live for Good démarre cette année. Une de nos raisons d’être pour aider à réaliser ce potentiel est d’aller à la rencontre de ces jeunes, c’est la raison pour laquelle nous avons créé le prix Gabriel Live for Good. L’appel à candidatures a démarré le 4 avril et sera clôturé le 8 juillet 2016. Tous les jeunes en question de moins de 26 ans peuvent candidater sur le site www.live-for-good.org par un formulaire simplifié dans lequel nous voulons les entendre parler de leur personnalité, de leur profil, et entendre raisonner leur fibre entrepreneuriale et sociale ainsi que leur projet. Au-delà d’une idée, c’est un concept d’innovation sociale qui va toucher un des pans de l’économie dite « positive ». Ils devront nous dire comment ils vont répondre à un besoin qu’ils ont identifié, par quels types de valeurs, de produits, de services et en quoi ce modèle peut être viable d’un point de vue économique en développant leur propre entreprise sociale et solidaire.

Ensuite il y aura 3 étapes :

  • sélectionner les 20 à 30 meilleures candidatures et les inviter à un atelier, le playoff, qui aura lieu les 30 et 31 juillet. Là, nous les verrons à l’action pendant 2 jours et nous les éduquerons aussi un peu aux concepts de business plans,
  • on gardera les 10 meilleurs qui se retrouveront lors de la finale le 8 septembre à Paris, à l’issue de laquelle les 5 lauréats seront désignés par le jury,
  • ces lauréats seront annoncés publiquement lors du Forum de l’Economie Positive au Havre le 14 septembre, et ils pourront avoir accès à leur récompense dès le lundi suivant.

Leur récompense sera  en 4 points :

  • une bourse personnalisée qui leur permet de couvrir le gîte et les frais de bouche, pour qu’ils se dédient à 100% à leur projet,
  • l’immersion au sein d’un incubateur social & professionnel, la Social Factory, avec accès à toutes les ressources de formation, d’expertise, de suivi de leur projet, pour qu’ils puissent passer toutes les étapes du concept au business plan, puis à la création de la structure juridique et au démarrage avec leurs premiers clients,
  • un pôle mentorat avec des professionnels de l’entrepreneuriat social et de l’entreprise pour les aider à se développer au plan personnel et acquérir un certain nombre de compétences nécessaires,
  • le développement d’une plateforme technologique qui va aider à traduire leur business plan sur une application hébergée sur le cloud, et qui va leur permettre de gérer leur relation avec leurs clients, leurs volontaires, leurs bénéficiaires, etc. et avoir l’impact de réplicabilité qu’offre le numérique. »

Fondation Groupe Adecco : « Qu’attendez-vous du partenariat avec la Fondation Groupe Adecco ? »

Jean-Philippe Courtois : « Adecco est un champion du capital humain et donc, je pense qu’il y a une valeur ajoutée forte que peuvent apporter les collaborateurs du Groupe Adecco. Par exemple, en conseil et expertise sur l’identification, la sélection et puis ensuite le mentorat et le développement de ces jeunes, à la fois pour les lauréats et pour la communauté des jeunes entrepreneurs que nous aurons réunie. De plus,  Adecco a une sensibilité forte dans des domaines très proches que ceux que Live for Good va essayer d’adresser, à savoir ce vivier de talents très divers qui n’est pas forcément identifié. A nous donc ensemble de réaliser des actions d’inclusion et d’employabilité qui vont permettre par l’entrepreneuriat d’aider à développer ces jeunes talents. Ma troisième attente est de la mise en réseau : Adecco a beaucoup de connexions entreprises, associations, ONG etc qui elles-mêmes sont au cœur de cet écosystème. Live for Good croit énormément à des partenariats permettant d’identifier ces jeunes talents et leur faire connaitre la formidable opportunité qui leur est offerte. »

960976a5d1439c336326643e14db0bd5%%%%%%%%%%%%%%%%