Retour à la liste

Actualité

jeudi 29 septembre 2016

[Soft skills] Comment détecter les soft skills lors d’un entretien ?

« Un recruteur devra tout d’abord incarner lui-même les soft skills et s’interroger sur ses compétences comportementales pour mieux comprendre celles des autres », souligne Jérôme Hoarau. Il devra ensuite être curieux de la personne en face de lui pour aller chercher son histoire. Le fameux « 3 qualités 3 défauts », souvent demandé en entretien d’embauche, n’est pas la bonne voie car cela débouche sur des réponses bateau. Il faut creuser, s’intéresser à l’histoire derrières les qualités ou les défauts, faire raconter des expériences professionnelles vécues, bonnes ou mauvaises. Je recommande l’emploi d’une méthode appelée STAR : Situation, tâche réalisée, Action et Résultat. Il s’agit d’échanger avec le candidat de manière à avoir une vision d’ensemble de la personne et de ces expériences ».

« Il existe des outils et des techniques de questionnement pour faire émerger les soft skills et définir des hypothèses de comportement, précise Loren Resal. Des éditeurs proposent des tests à choix multiples lors duquel les candidats doivent procéder à une auto-estimation. Cela permet de dégager des traits de personnalité et sert de base pour échanger à l’oral et conduire l’entretien. En tous cas, il faut oublier la méthode ringarde des « 3 qualités et 3 défauts ». Nous avons simplement des traits de caractères qui génèrent à la fois des avantages et des risques. Quelqu’un qui se présente comme rigoureux sera très respectueux des process dans son emploi mais pourra aussi être déstabilisé par un imprévu ».

Retrouvez notre dossier complet sur les soft skills.

Praesent Donec dapibus dictum Curabitur Nullam id