Retour à la liste

Actualité

samedi 01 octobre 2016

[Soft skills] Et si on améliorait déjà ses soft skills à l’école ?

Regroupant trois écoles (management, ingénieur et web), le Pôle universitaire Léonard de Vinci à Paris s’est doté en 2015 d’une direction pédagogique dédiée aux soft skills. Les 5500 étudiants suivent un cursus complet de développement personnel tout au long de leur scolarité, soit 400 heures en 5 ans. Avec des modules sur la prise de parole en public ou le travail coopératif, et une centaine d’intervenants, l’objectif est de préparer aux mieux les étudiants à rentrer sur le marché du travail. « On leur donne des clés pour décoder le monde de l’entreprise, pour qu’ils puissent comprendre et agir », explique Laure Bertrand, qui a mis en place cette formation.

« Pour monter ce projet pédagogique, nous avons identifié les soft skills les plus importantes, comme la connaissance de soi. Ce module intitulé « se comprendre et comprendre autrui » fonctionne sur le principe de la répétition et il s’inscrit dans la durée car changer de comportement prend du temps. Cela touche à nos habitudes, nos résistances, notre personnalité. Les élèves travaillent aussi beaucoup sur la coopération. Dès la première semaine de cours, ils créent des projets en équipe avec des mises en situation, de l’expérimentation. On travaille avec eux sur le fonctionnement de l’équipe, les questions de leadership, de feedback. C’est un exercice concret. Nous leur apprenons aussi à prendre du recul et tirer des enseignements de leurs actions : qu’est-ce que j’ai appris, pourquoi ça s’est bien ou mal passé. Cette réflexivité est très importante. Plus on se questionne, plus on est ouvert et on est moins sur la défensive. Cette logique d’amélioration permanente est aussi un soft skill. Et nos étudiants sont notés la dessus ».

Retrouvez notre dossier complet sur les soft skills.

venenatis, ut dolor et, consequat. Sed eleifend mattis risus. massa