Retour à la liste

Actualité

mardi 11 février 2020

A la rencontre d’une association lauréate de la Fondation

Laurence Humbert, Responsable du développement associatif chez Sésame Autisme Rhône-Alpes et Jean-Christophe Guidollet, fondateur de La Famille de Capucine et Gaston lors des jurys de la Fondation The Adecco Group, en octobre dernier.

Sésame Autisme Rhône-Alpes est une association de parents d’enfants en situation de handicap neuro-développemental, primée par la Fondation The Adecco Group dans le cadre de son appel à projets 2019 « S’orienter aujourd’hui ».

Elle a pour objectif de soutenir les personnes avec autisme et TSA (Troubles du Spectre Autistique), mais aussi de créer et gérer des structures d’accueil ainsi qu’un service d’accompagnement pour ces personnes.

Afin de mener à bien un projet de restaurant apprenant dans les métiers de bouche, Sésame Autisme Rhône-Alpes a souhaité s’appuyer sur l’expertise d’une autre association, La Famille de Capucine et Gaston. Celle-ci déploie des activités de traiteur bio et social grâce à un centre de formation qualifiant, destiné aux personnes en situation de handicap. L’objectif étant pour ces deux structures de monter à Lyon un restaurant qui développera à terme une activité commerciale et devra arriver à l’équilibre. Les stagiaires apprendront les métiers de bouche mais également les métiers du service et de la vente.

Fondation The Adecco Group : « Quelle est la genèse de ce projet ? »

Laurence Humbert, Responsable du développement associatif chez Sésame Autisme Rhône-Alpes : « A l’origine, c’est une idée de Jean-Christophe : il voulait, via un concept de restaurant traiteur, pouvoir qualifier des personnes en situation de handicap, par le biais d’un dispositif de didacticiel séquençant les diplômes ordinaires en bloc de compétences. Au-delà de ces formations qualifiantes, c’était aussi l’occasion de créer un milieu bienveillant pour des personnes reconnues handicapées à 80 %. Tout le monde lui disait que l’idée était bonne, mais personne ne voulait le soutenir. Chez Sésame Autisme, nous n’avons pas voulu passer à côté de l’occasion, et nous avons décidé de l’aider !  »

Jean-Christophe Guidollet, Fondateur de la Famille de Capucine et Gaston : « Il y a beaucoup de demandes et de besoins en terme d’insertion, d’accompagnement et de formation des personnes en situation de handicap, notamment dans les métiers de la cuisine, du service et de la vente. Nous avons donc construit ce projet pour leur permettre d’accéder à des formations en situation de travail et de favoriser ainsi l’employabilité en milieu ordinaire. »

FTAG : « Qui sont vos bénéficiaires ? »

Laurence Humbert : « Les bénéficiaires de ce projet sont d’abord des personnes qui présentent des troubles autistiques, qui ne travaillent pas aujourd’hui et ne suivent aucune formation. Elles sont isolées, le plus souvent à domicile, sans activité, alors qu’elles peuvent travailler. Certaines d’entre elles ne sont même pas inscrites à Pôle Emploi ! Le restaurant leur permettra de se former, d’avoir un diplôme et de se projeter dans un emploi. Nous voulons aussi aider des jeunes en situation de handicap, qui sont actuellement en formation dans des écoles de cuisine, mais qui ont des difficultés à suivre, car le parcours n’est pas adapté à leur handicap. Notre projet sera une bonne réponse car il repose sur une pédagogie spécifique tenant compte des troubles autistiques de ce public. Enfin, nous allons proposer à des personnes qui ne peuvent pas travailler, qui sont accueillies dans des établissements médico-sociaux, de venir découvrir le restaurant et de participer à des activités, et ce, dans un objectif d’inclusion sociale. »

FTAG : « A quoi vous serviront les fonds versés par la Fondation ? »

Jean-Christophe Guidollet : « Les fonds serviront à l’aménagement des locaux et à financer l’acquisition des équipements. Nous souhaitons par exemple investir dans des tablettes numériques, puisqu’une partie de la formation va se faire sur ce support et que les besoins de nos stagiaires sont importants concernant l’utilisation de ces outils. »

FTAG : « La Fondation peut-elle également vous accompagner via du mécénat de compétences ? »

Laurence Humbert : « Il y a ce premier sujet de l’utilisation de l’outil numérique, pour lequel nous pourrions compter sur l’aide des collaborateurs du groupe Adecco. Mais nous pourrions aussi envisager des interventions sur les CV ou l’intégration dans une entreprise, car nos stagiaires ignorent tout du milieu ordinaire de travail. »

Jean-Christophe Guidollet : « Effectivement, nos stagiaires seront formés pendant deux ans dans notre restaurant. Mais l’objectif est qu’ils trouvent un emploi à l’issue du parcours, et si cela est possible, en milieu ordinaire . Nous souhaiterions donc bénéficier des conseils des experts du groupe Adecco pour les préparer à cette sortie, et les aider à franchir cette nouvelle étape. Ce serait pour eux comme pour nous une aide précieuse. »

Envie d’en savoir plus ? Cliquez ici !

consectetur ante. commodo ut ut pulvinar vulputate,