Retour à la liste

Actualité

vendredi 12 mars 2010

Lutte contre les discriminations

Testing sollicité

« Nous sommes sur la bonne voie. A nous d’aller encore plus loin ! »

Le Groupe Adecco France a publié début mars les résultats de la campagne de testings sollicités, menée d’octobre 2008 à septembre 2009 au sein des réseaux Adecco France, Adecco Experts, Adia, Adecco Medical et Adecco à domicile.

Avec certaines de ses filiales engagées depuis 1999 dans la lutte contre les discriminations, le Groupe avait affiché en mars 2008 un objectif clair : évaluer ses pratiques de recrutement au regard de la non discrimination. « Il s’agissait de nous doter de moyens de mesure, pour affirmer haut et fort nos convictions en matière de lutte contre les discriminations. On n’améliore que ce que l’on mesure, » affirme François Davy, PDG du Groupe Adecco France.

Pour que l’objectivité de la démarche soit garantie, les tests ont été confiés à un prestataire externe, ISM Corum, spécialiste dont la méthodologie est validée par le bureau international du travail. « Le secteur des intermédiaires de l’emploi est l’un des plus actifs et engagés en matière de lutte contre les discriminations, car les autres acteurs économiques vous ont longtemps délégué ce sujet, explique Eric Cédiey, directeur d’ISM Corum. Evaluer vos pratiques de recrutement et en publier les résultats est un acte courageux, qui permet de réaffirmer votre engagement et de mettre en place si nécessaire des mesures correctives. »

427 tests soit 854 CV ont été menés en un an, chacun consistant à faire postuler à un même emploi deux candidat(e)s identiques en tous points, à l’exception du critère à évaluer. Trois critères ont été testés de manière distincte : l’origine, le sexe et l’âge.

Les résultats de cette campagne de tests renseignent sur l’exposition de nos pratiques de recrutement au risque discriminatoire, en mesurant une éventuelle inégalité de traitement entre deux candidatures.

Des points positifs …

Le taux de réponse des recruteurs aux candidats s’est établi à 80 %, un score assez élevé comparativement à des campagnes similaires. Près de la moitié des tests a donné lieu à un traitement égal entre les deux candidats. Sur le critère de l’origine, quand il s’agit de missions d’intérim, aucun écart significatif n’a été constaté dans les réponses apportées à deux candidats d’origine différente. De la même façon, sur les critères du sexe et de l’âge, aucune différence notable n’a été révélée par les tests.  « Les personnes qui recherchent un emploi, qui se présentent à nous, doivent être assurées d’être recrutées sur les compétences et uniquement les compétences » souligne François Davy.

… malgré quelques déséquilibres …

Un déséquilibre global et significatif est toutefois apparu en faveur des candidatures d’origine « hexagonale ancienne » au désavantage des candidatures évoquant une origine « maghrébine » lors des tests portant sur les postes de cadres, sur les postes en restauration et vente, et sur les postes de CDD-CDI. Sur les critères du sexe et de l’âge, les recruteurs ont eu tendance à reproduire dans leurs recrutements l’image féminine ou masculine des métiers, et à favoriser les candidatures féminines de 45 ans au désavantage de celles de 25 ans.

… à corriger

Pour améliorer encore nos process, des mesures sont mises en place, nous prémunissant des risques juridiques encourus et nous permettant de recruter efficacement, sans nous priver de compétences.

Premiers acteurs de la lutte contre les discriminations, les managers du Groupe Adecco sont impliqués pour mobiliser et soutenir leurs équipes. Un chat vidéo avec François Davy, le jeudi 11 mars, leur a permis de découvrir en avant-première les résultats des tests, et de recueillir toute l’information nécessaire à la sensibilisation de leurs collaborateurs.

Des plans d’actions définissant les axes prioritaires d’amélioration sont prévus au sein des BU concernées. Ils portent sur les risques potentiels révélés par les résultats, avec par exemple la mise en place au sein des réseaux de groupes de travail sur les process de recrutement. Pour l’ensemble du Groupe Adecco, les collaborateurs seront en outre invités à suivre un module de e-learning, « Faire face aux discriminations », disponible depuis le 8 mars et obligatoire, qui rappelle les règles juridiques.

Déjà ancrée dans la durée par l’histoire du Groupe Adecco et de ses filiales en matière de lutte contre les discriminations, cette démarche sera poursuivie, avec une deuxième campagne de testings prévue dès 2010. 

« Nous voulons augmenter la portée de nos engagements et aller au-delà du simple respect de la loi. Notre démarche s’inscrit dans le  long terme. Rendez-vous début 2011 pour les résultats de la nouvelle campagne 2010 » promet François Davy.

Le saviez-vous ?

Faire un test de discrimination consiste à proposer, en réponse à une même offre d’emploi, deux candidatures en tous points équivalentes – à l’exception du critère à tester.

En savoir plus :

Cécile Alhinc-Camy : 01 77 69 10 25
Béatrice Mathieu : 01 77 69 10 37

Lire les engagements et principes du Groupe Adecco en matière de lutte contre les discriminations.

elit. sem, risus. nec suscipit sit